BRÈVE HISTOIRE DU LACROSSE

Le Lacrosse, un sport des temps anciens

Joué par les Amérindiens depuis les environs de l’an 1000, le sport a su s’adapter à l’air du temps et se moderniser. Le Lacrosse d’aujourd’hui est très différent de son lointain ancêtre mais il en garde les principales caractéristiques.

 

Ce sport était pratiqué par les tribus Iroquois de la côte Est du continent américain. Le Lacrosse était une pratique religieuse et sacrée, destinée à la fois à honorer les Dieux, à entrainer les clans ainsi qu’à marquer les événements importants dans la vie des différentes tribus le pratiquant. En plus des vertus sacrées, le Lacrosse permettait de renforcer l’esprit d’équipe et d’aider à l’épanouissement et au développement de ceux y prenant part. Par ailleurs, le sport avait aussi une vocation pacifique puisqu’il était parfois utilisé par les tribus pour régler leurs conflits et ainsi éviter la guerre !  

Ces valeurs sont toujours très présentes dans le Lacrosse actuel : jeu d’équipe, développement personnel et dépassement de soi ainsi que fair-play. Les temps ont changé mais l’esprit du Lacrosse est toujours avec nous ! 

C’est aussi une bonne chose, car avec le temps, les règles du sport se sont adoucies. A l’époque amérindienne, le Lacrosse se jouait entre équipes pouvant compter plus de 100 personnes à l’aide de sticks (bâtons de jeu) et d’une balle de pierre. Les parties de Lacrosse pouvaient durer plusieurs jours et le terrain s’étendre sur plusieurs centaines de mètres 

 

 

Une crosse... La crosse? 

Le nom actuel du sport vient d’ailleurs du mot français « crosse » en référence aux morceaux de bois utilisés pour jouer. C’est lors de la colonisation du territoire du Canada que les évangélisateurs français découvrirent le Lacrosse et le nommèrent de la sorte. Suite à l'anglicisation du continent, « la crosse » est devenue « Lacrosse » en anglais pour les classes ouvrières qui commencèrent à s’intéresser au sport. Aujourd’hui, avec son retour dans la langue française, nous considérons le Lacrosse comme un nom masculin… allez savoir pourquoi !

Revenons à présent à l’évolution du sport ! Alors qu’il était mal vu de jouer au Lacrosse durant le 18eme siècle, le sport gagne en popularité durant le 19ème siècle jusqu’à devenir un sport d’élite. Il était désormais joué par les jeunes gens fortunés au sein des collèges américains et canadiens sur la Côte Est. Suite à la modernisation des  règles, le Lacrosse fera une brève apparition aux Jeux Olympiques au début du 20ème siècle. Depuis ces 30 dernières d'années, le sport s'est considérablement popularisé et se "démocratise". Le sport attire des joueurs de tous les horizons.

 

Aujourd’hui, la Fédération Internationale de Lacrosse (FIL) travaille avec le Comité Olympique International pour faire reconnaître le Lacrosse comme discipline olympique et l’inscrire à nouveau au programme officiel.

FIELD LACROSSE

Le Field Lacrosse ou Lacrosse en champ est la version la plus répandue du Lacrosse. Il fait référence la plupart du temps au Lacrosse masculin mais en réalité, les filles jouent aussi du Field Lacrosse comme vous le verrez dans la partie ci-dessous.

 

Le Field Lacrosse se joue à 20 joueurs sur le terrain soit 10 joueurs par équipe. Sur ces 10 joueurs, il y a un Goalie (gardien de but), 3 defenders (défenseurs), 3 midfielders (milieux de terrain) et 3 attackers (attaquants). Ceux-ci peuvent changer à tout moment avec un coéquipier, la règle de substitution est en cela similaire au Basketball ou au Hockey sur glace. De ce fait, lors d’un match de Lacrosse, chaque équipe peut être composée de 23 joueurs au total !

 

Les règles en quelques mots ! 

L’objectif du sport est de gagner en marquant le plus de goals possibles en 80 minutes (4x20min). Le Lacrosse se pratique sur un terrain de 110 m de long et 60 de large. Il est divisé en plusieurs parties. De fait, lors d’une phase normale de jeu, le terrain est composé de deux zones : une attaque et une défense. Lors de la mise en jeu, il sera divisé en trois zones : attaque, défense et milieu de terrain.

 

 

Ces zones sont d’une importance cruciale, chaque équipe doit y garder un nombre minimum de joueurs. Lors de la mise en jeu, elles devront OBLIGATOIREMENT placer sur le terrain 3 joueurs en attaque et 4 en défense ; les 3 autres jouant dans le milieu de terrain. Lorsqu’une équipe prend la possession de la balle, le terrain ne comporte plus que 2 zones et les équipes doivent obligatoirement garder 3 joueurs en attaque et 4 en défense. Ces règles sont importantes car elles serviront à déterminer les off-sides (hors-jeu).

Pourquoi les équipes doivent elles toujours posséder un nombre minimum dans la zone défensive et offensive ? Car le système des fautes du Lacrosse est similaire aux autres sports Nord-Américains. Autrement dit, les joueurs reçoivent des minutes d’exclusions selon la gravité de l’acte commis. Pour éviter que les équipes annulent celles-ci, les règles font en sorte qu’il y ait toujours un avantage pour l’équipe qui a subit la faute. Ce système favorise aussi la rapidité du jeu ! Moins de joueurs dans une même zone, cela veut dire plus d’espace et aussi des relances plus rapides. Ce n’est pas pour rien que le Lacrosse est considéré comme l’un des sports les plus rapides au monde.

Le Lacrosse masculin se joue aussi avec des protections, c’est un sport de contacts. Il vaut mieux être protégé pour éviter les mauvais coups et les bleus qui s’en suivent ! Les règles de ce jeu sont très claires : pas de coups dans le dos ni dans les jambes. En ce qui concerne le stick, il peut être utilisé pour taper sur le stick de l’adversaire ou sur ses mains – et donc lui faire perdre la balle – mais nulle part ailleurs ! L’arbitre se fera un plaisir de vous sortir pour 1 minute complète dans le cas contraire…

Une dernière précision, il existe trois formes différentes de sticks autorisés :

- Le stick de Goalie : reconnaissable à sa tête plus large et donc plus efficace pour arrêter les tirs

- Le stick de défense : plus long, il permet de mettre plus de pression sur les joueurs adverses. Il possède cependant un tête standard.

- Le stick middi/attack : court avec une tête standard, il permet aux joueurs de se faufiler dans la défense adverse tout en conservant la balle.

LACROSSE FÉMININ

Le Lacrosse féminin est presque un sport à part entière !

 

Même s’il se joue avec un stick et une balle de Lacrosse, les règles ont été adaptées à un tel point qu’il est parfois difficile pour les personnes de s’y retrouver. Hommes et femmes doivent s’expliquer mutuellement les règles pour comprendre les phases de jeu en cours... pour de vrai ! L'exemple le plus marquant est sans doute la durée d'un match féminin qui ne comprend que deux périodes de 30 min (60min au total).

 

Premièrement, le Lacrosse féminin se joue à 24 personnes sur le terrain. Chaque équipe peut aligner 24 joueuses dont 12 sur le terrain : 1 Goalie (gardien de but), 3 defenders (défenseuses), 5 midfielders (milieux de terrain) et 3 attackers (attaquantes). Les joueuses peuvent changer à tout moment et elles doivent aussi conserver 3 joueuses minimum sur chaque partie de terrain. La différence étant que les zones sont définies par la « restraining line ». Autrement dit, la défense peut remonter les 2/3 du terrain ou vice-versa pour l’attaque selon que son équipe attaque ou défend.

 

 

Deuxièmement, le Lacrosse féminin a adopté un système de pénalités plus « européen » : carte jaune et carte rouge. Les joueuses ont tout de même un temps de suspension de 2 minutes pour une carte jaune mais dès la deuxième - ou une carte rouge - elles seront exclues définitivement du match. L’équipe pourra cependant continuer à jouer à 12 sur le terrain car la pénalité est ici individuelle. Les cartes restent des faits de jeu assez rares, les arbitres préférant suspendre le match soit pour changer la possession de balle ou offrir un « tir au goal ».

 

Le Lacrosse féminin comporte peu de contacts, il n’en reste pas moins physique ! Les protections consistent en des Goggles (lunettes de protections) et un protège dents. Récemment, un casque a été créé pour le Lacrosse féminin mais celui-ci fait débat. Certains professionnels estiment que cela amènera le sport à être plus violent et donc à causer plus de blessures au lieu de les diminuer.

 

Pour conclure, un petit mot sur l’histoire du Lacrosse féminin. Le premier match connu date de 1890 et il s’est déroulé en Écosse ! Alors qu’il était normal à l’époque des amérindiens de voir les femmes participer au sport, cette tradition s’est perdue avec la christianisation du continent et la mauvaise image des femmes jouant au sport. Il aura donc fallu attendre un petit temps pour que les mœurs évoluent et permettent aux femmes de reprendre la pratique du Lacrosse ! Les règles actuelles ont été fortement modifiées dans les années 2000 et aujourd’hui, le Lacrosse féminin connait un succès tout aussi important que celui masculin.

BOX LACROSSE

Le Box Lacrosse, c’est le Ice Hockey d’été. Il se pratique sur les patinoires dégelées (avec les protections plexiglas de préférence).

 

 

Les joueurs sont beaucoup moins nombreux suite aux dimensions restreintes du terrain. Ils jouent à 6 sur le terrain : 1 Goalie et 5 Runners. Les « Runners » courent d’un côté à l’autre du terrain, en fonction de l’équipe en possession de la balle. Comme au Field Lacrosse, les substitutions ne sont pas restreintes ; les joueurs changent en fonction de leur fatigue ou de leur préférence pour l’attaque ou la défense.

 

Les fautes sont aussi sanctionnées par des temps de suspension mais dans le Box Lacrosse, les règles sont plus flexibles. Les contacts sont d’autant plus violents mais cela fait partie de l’esprit du sport. Comme le Hockey sur glace, le Box Lacrosse est un « show » ; il doit assurer sa part de sensations fortes au public !

 

Le Box Lacrosse est aussi moins populaire que le Field Lacrosse, les principales nations à le pratiquer sont celles qui possèdent déjà une forte culture du Hockey sur glace. Cependant, le sport tend à se développer et se populariser en fonction des infrastructures existantes.

Website by Exeko and design by NT Graphics